AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite du Palais Royal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faramir
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 99
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Prénom: Faramir
Race: Humain
Classe: Roi

MessageSujet: Visite du Palais Royal   Sam 25 Avr 2009 - 17:10

Depuis la plus haute terasse du Palais Royal, l'Intendant Faramir contemplait la cité d'Annùnimas, éclairée par un magnifique soleil en ce début d'après-midi. ^

Spoiler:
 

La toute jeune capitale du Royaume d'Arnor se déeloppait à une grande vitesse, grace à l'aide du Gondor et surtout grace à au commerce avec les autres nations d'Eriador: Comté, Lindon et Fondcombe, pays de Dùn.

Faramir résidait à Annùnimas pour quelques jours, en sa qualité d'Intendant du roi Elessar et de prince d'Ithilien. Accompagné de quelques centaines de fidèles gueriers, il s'appretait à rejoindre la Moria, où le Roi et d'autres souverains des Terres du Milieu se préparait à un violent combat, pour reprendre la cité millénaire des nains.

Soudain, le Fils de Denethor fut tiré de sa rêverie par un léger bruit de pas venant de derrière lui. Quelqun s'avançait sur le balcon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghirstot
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : Liege
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Prénom: Ghirstot
Race: Nain
Classe: Marchand

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Mer 29 Avr 2009 - 19:08

Dans le couloir du balcon retentissait les pas d un petit personnage qui avançait d un pas lourd décidé et surtout rapide. Le petit homme envoyait la garde a terre et personne ne l empêchait d avancé. S’il eut été un assassin sa cible sera déjà morte.
Soudain le petit personnage s arrêta devant l intendant sans aucune prosternation ni salutation envers le dignitaire. Puis se décapuchonna et lassa tombé sa toge noir sur le sol laissant apparaitre les armoirie des nains sur son plastron et une magnifique hache finement forgée.
Le nain sorti sa hache et vin tapé sur le sol dallé du balcon. Les 2 gardes rapproché de l intendant n en attendirent pas moin pour se saisir du nain.

« Mais laissé Moi Parlé à votre Maitre, Cerf ! »Hurla le petit personnage en tapant puissamment du pied
« Laissé la Moria au nain ! Nous ne voulons pas de votre aide ! La Moria ne se laissera pas prend par des Humains qui ne connaissent rien aux guerres ! Les gobelins vous extermineront dés que vous aurez repris le premier dallage de la cité ! »

Le nain se dégagea de l étreinte des gardes en leur tapant avec le pied dans leur genoux. Ceux-ci poussèrent des jurons et dégainèrent leurs armes…
Peut après la garde royal arriva essoufflée par leur trajet dans les couloirs immense du palais.
Le nain fixait Faramir en attente d une réponse sans se soucier des gardes dans sont dos …

_________________
Gloire au nain et a leur éternelle grandeur.
Et que soit béni le puissant d entre eux Ghirstot.
Que les Cieux écartent les nuages du malheur de sa noble tête.
Et que Aülé le saint protecteur de la mine des infatigables travailleurs de la mine.
Auréole de sa sainte lumière scintillante chacun des pas de ce preux combattant au chemin qui le mènera au bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Undómiel
Princesse Elfe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 22
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Prénom: Arwen
Race: Elfe
Classe: Rôdeur

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Mer 29 Avr 2009 - 22:51


Arwen grimpa les escaliers à une vitesse impressionnante, dépassant les gardes qui venaient au secours de Faramir. Un bruit courait dans le château que celui ci avait été agressé par un nain.
Bien des soldats avaient ris à cette annonce, mais Arwen savait qu'il ne fallait pas se fier à la taille d'un être, mais à la porter de son bras.
Lorsqu'elle arriva sur le balcon, le petit homme, bien que d’un âge avancé était entouré de deux gardes qui avait abaissé leurs armes qui lui arrivaient désormais au niveau du cou.
Lorsque les gardes aperçurent la princesse Elfe, de plus la femme du roi Elessar, ils abaissèrent leur armes. La jeune femme s'avança et se plaça devant le nain, puis elle s'inclina et lui adressa un sourire.
Puis elle déclara, d'un ton diplomatique que son époux lui avait enseigné.

"Maître nain, c'est pour moi un honneur de vous rencontrez.

En revanche, je ne suis pas en accord avec vos propos. Les bataillons mobilisés pour la bataille des Mines ne vont pas s'emparer de votre cité, mais ils vont, bien au contraire, vous la rendre. Mon époux et ses soldats, ne convoitent pas votre cité, bien qu'elle fusse sublime.
Je vous en conjure, chasser cette mauvaise pensée de votre esprit.
Elle vous rend aveugle à toutes les forces du côté du mal, qui oeuvre dans l'ombre et qui ne vont pas tardées à se montrer."

Sur ce, la jeune femme se glissa près de Faramir et le salua.

"Bonjour mon ami. Je suis ravie de vous revoir.

J'ai appris que je vous vous apprêtiez à prêter main forte aux soldats déjà présents à la Moria.
Cet acte est digne de votre grandeur.'

_________________


La vie n'a été crée que pour mieux prouver que la mort était un long repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 99
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Prénom: Faramir
Race: Humain
Classe: Roi

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Jeu 30 Avr 2009 - 10:17

Faramir ne put retenir un sourire en constatant que son agresseur n'était haut que comme trois pommes. En fait, il semblait s'agir d'un jeune nain plein de fougue et de colère. L'Intendant écouta posément le discours de Ghistort, mais fut blessé des soupçons de trahison qui pesaient sur les Dùnedains. Il chercha aussitot à clarifier ses intentions, mais l'un des gardes d'Annùnimas exaspéré s'avança, sur le point d'empoigner Ghirstot:

-Monseigneur, permettez-moi d'enlever cet impudent...

Mais Faramir l'arreta d'un geste:

-N'en faites rien. Les craintes de ce nain sont légitime, son peuple ayant beaucoup souffert par le passé.

Puis ce fut Arwen qui débarqua tel un navire toutes voiles dehors. faramir fut stupéfait par la rapide apparition de l'épouse d'Elessar. Le garde en colère se hata de s'incliner respectueusement. Faramir s'appretait à en faire autant quand la fille d'Elrond prit la parole:

"Maître nain, c'est pour moi un honneur de vous rencontrez.
En revanche, je ne suis pas en accord avec vos propos. Les bataillons mobilisés pour la bataille des Mines ne vont pas s'emparer de votre cité, mais ils vont, bien au contraire, vous la rendre. Mon époux et ses soldats, ne convoitent pas votre cité, bien qu'elle fusse sublime.

Je vous en conjure, chasser cette mauvaise pensée de votre esprit.
Elle vous rend aveugle à toutes les forces du côté du mal, qui oeuvre dans l'ombre et qui ne vont pas tardées à se montrer."

De sa seule voix, Arwen aurait pu calmer un tigre furieux. Faramir se hata de préciser à la suite des propos de la reine:

-C'est exact, sire Ghirstot. Les Hommes sont amis du Peuple des Nains depuis des lustres, lorsque Thorin Oakenshield et Bard de Dale se battirent cote à cote à la Bataille des Cinq Armées. Je n'ai nulle intention de voler aux nains leur bien, mais uniquement d'aider ces derniers à chasser les infectes créatures qui souillent de leur présence meme la grande cité de Khazad-Dum. De plus, pourquoi des Dùnedains chercheraient à s'installer dans les vastes cavernes sous la terre ? Car, aussi belles soient-elles, ils n'ont pas les talents de mineurs et d'architectes propre aux Nains.
Je vous en supplie, pretez foi à mes propos.

Puis Arwen s'avança vers Faramir et le félicita de l'aide qu'il apportait aux Libérateurs de la Moria:

-Je vous remercie de ce compliment, ma reine, mais c'est pour moi de la chose la plus naturelle du monde. Il s'agit d'un devoir, et non d'une vertu, d'apporter de l'aide à ceux qui risquent leur vie pour l'honneur des Peuples Libres.

Puis une question lui vint à l'esprit:

-Mais dites-moi, que venez-vous donc faire à Annùnimas ? Le roi Elessar n'a-t-il pas l'habitude de visiter sa résidence du Nord au coeur meme de l'Hivers, quand les neiges d'eriador l'embelissent encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghirstot
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : Liege
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Prénom: Ghirstot
Race: Nain
Classe: Marchand

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Jeu 30 Avr 2009 - 13:57

Le petit Personnage esquissa un rictus et se hâta de rengainé son arme il plaça sa main sur son plastron et s inclina devant l’elfe puis devant Faramir pour s’excusé et entama son petit discours.

« Pardonné moi messires mais bien mon jeune âge moi et quelque membre des nains avons dépêché une estafette diplomatique pour vous demandé poliment de ne pas allez au mine de la Moria. Mais je crains que ma mission soit veine vu vos opinions donc je vous prie de me laissé vous expliqué le pourquoi de ma présence…Tout d’abord je tien a me présenté Je suis Ghirstot, Fils de Quanzar pioche de plomb et de Gertrude Main Fulgurante. Je représente une voix qui sommeil dans les montagnes de mon peuple. Je suis dépêché ici pour vous prévenir que nous ne voulions pas de votre aide pour récupéré nos cité perdues, vous avez fort a faire dans vos plaine dévastée par orcs et trolls.
Votre présence pourrait de 1 déchiré notre peuple pour savoir qui reprendrais de droit la cité.
De 2 les générations prochaine humaine pourrait demander en du notre cité pour elle car il l auront reprise.
Et finalement je tien a vous dire que certain activiste, dont je fais parti, lancerai un prix sur vos têtes… »

Le nain tata le tranchant de sa hache avec le pouce pris frappa avec le bois de sa hache pour réclamer une réponse rapide. Dans ces yeux, Qui scrutait l architecture local, on pouvait apercevoir une lueur de haine et une envie irrésistible de destruction et de combat. Il commença a tâtonné un pilier et déplora le manque d ornementations. Et marmonna quelque mots dans sa barbe.

« Je me demande comment ce palais va supporté les âges … Aucune gloire ni fierté regne en ces lieux !»

_________________
Gloire au nain et a leur éternelle grandeur.
Et que soit béni le puissant d entre eux Ghirstot.
Que les Cieux écartent les nuages du malheur de sa noble tête.
Et que Aülé le saint protecteur de la mine des infatigables travailleurs de la mine.
Auréole de sa sainte lumière scintillante chacun des pas de ce preux combattant au chemin qui le mènera au bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Undómiel
Princesse Elfe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 22
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Prénom: Arwen
Race: Elfe
Classe: Rôdeur

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Jeu 30 Avr 2009 - 20:47

-Je vous remercie de ce compliment, ma reine, mais c'est pour moi de la chose la plus naturelle du monde. Il s'agit d'un devoir, et non d'une vertu, d'apporter de l'aide à ceux qui risquent leur vie pour l'honneur des Peuples Libres.

Faramir semblait heureux de la présence de la jeune Elfe. Il marqua une courte pose et recommença d'un ton neutre

-Mais dites-moi, que venez-vous donc faire à Annùnimas ? Le roi Elessar n'a-t-il pas l'habitude de visiter sa résidence du Nord au cœur même de l'Hivers, quand les neiges d'Eriador l'embellissent encore ?

- Malheureusement, pas cette fois. Notre roi, fait déjà routes vers les Mines. J'ai appris que bons nombres de soldats et chefs allaient se joindre à lui. Je leur en suis reconnaissante. J'ai bien l'impression que celle fois ci, contrairement au dicton, le nombre définira l'issue de cette bataille.

La reine reporta alors son attention sur le nain, il ne semblait pas aussi âgé qu'il lui était apparu. L'Elfe fut d'ailleurs frappée par les traits, étrangement enfantin de celui-ci.

« Pardonné moi messires mais bien mon jeune âge moi et quelque membre des nains avons dépêché une estafette diplomatique pour vous demandé poliment de ne pas allez au mine de la Moria. Mais je crains que ma mission soit veine vu vos opinions donc je vous prie de me laissé vous expliqué le pourquoi de ma présence…Tout d’abord je tien a me présenté Je suis Ghirstot, Fils de Quanzar Pioche de Plomb et de Gertrude Main Fulgurante. Je représente une voix qui sommeil dans les montagnes de mon peuple. Je suis dépêché ici pour vous prévenir que nous ne voulions pas de votre aide pour récupéré nos cité perdues, vous avez fort a faire dans vos plaine dévastée par orcs et trolls.
Votre présence pourrait de 1 déchiré notre peuple pour savoir qui reprendrais de droit la cité.
De 2 les générations prochaine humaine pourrait demander en du notre cité pour elle car il l auront reprise.
Et finalement je tien a vous dire que certain activiste, dont je fais parti, lancerai un prix sur vos têtes… »


Arwen regarda Faramir en l'attente d'une réponse, mais rien ne vient. Elle décida donc de prendre la parole.

" Sire Ghirstot, Fils de Quanzar Pioche de Plomb et de Gertrude Main Fulgurante. En tant qu’épouse du roi Elessar, je me permets de parler en son nom. Je peux vous assurer, et si le besoin en ai, c'est moi en personne qui interviendrais, qu’aucune génération d'humains ne revendiquera votre possession de la cité de Khazad-Dum. C'est vous et les autres membres de votre race qui avez travaillé dure pour construire des années de vie et il n'est pas question qu'un humain vienne remettre en cause ceci. En revanche, nous ne pouvons garantir la réaction des nains face à cet évènement. Quoi qu'il en soit, vous avez ma parole, aucun humain de prendra la cité et je ne parle pas que pour eux, je parle aussi au nom des Elfes. Pour ce qui est de votre tribu, il vous faudra gérer cette crise, une fois la mine reprise. Je comprends votre désapprobation, mais la machine étant en marche, il est trop tard pour faire demi-tour. Pour ma part, que ma tête soit mise à prix, m'est égale. Si tel est le prix d'une vie prospère alors tel sera le futur. J'en suis désolée."

La jeune femme, se releva, tête haute. Elle n'en revenait pas de ses paroles, il lui semblait à présent que le nain n'avait peut être pas tout à fait tord, mais comme elle lui avait dit, il était trop tard.
Soudain, un messager arrive et porta sa missive.

"Ma Reine, je porte un message du Roi Elessar, il vous signale qu'il est arrivé aux portes de la mine. Et il vous demande de déployer touts vos efforts pour lui envoyé des renforts."

Arwen essaya de masquer son sourire, sans résultat. La jeune femme était heureuse de savoir son époux sans et sauf.

"Dis-lui que je ferais mon possible."

Sur ce, le messager se retira sans adresser un regard à Faramir.

_________________


La vie n'a été crée que pour mieux prouver que la mort était un long repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghirstot
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : Liege
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Prénom: Ghirstot
Race: Nain
Classe: Marchand

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Ven 1 Mai 2009 - 13:15

Ghirstot resta bouche bée quand il entendit le message du soldat. Les humains étaient prêt il devait intervenir au plus vite prévoir un plan avec ces associer ne pas laissé les humain détruire son peuple. La parole d’un elfe l importait il savait bien que si le bastion gobelin actuel tombait au humains ils entreraient en guerre fratricide avec ces compères. Le sang du nain bouillonnait comme sentit trahi par les humains.

« C’est un scandale vous N’aviez pas le droit de prendre en siège la Moria sans avertir les autorités naine dans les environs ! Vous attaqué une cité Naine ! C est une déclaration de guerre ! Même si les gobelins y résident La Moria est au nain ! Et seul les nains ont le pouvoir de les en délogé ! Vos action vont nous couté chère a vous comme pour nous ! Vous ne pouvez attaquer la Moria

Le nain empoigna son Kriss qui était coincé entre la cote de maille et le plastron et se coupa un la paume de la main pour laisser perler quelques gouttelettes de sang sur le sol.

« Si la Moria tombe entre vos main considéré cette acte comme une vendetta ! Si elle ne tombe pas et que vous périssez considérez ceci comme votre sang ! Je n apprécie pas d être dupé par des oreilles pointue qui ne font que manipulé les humains par la ruse et l élégance ! »

Le nain essuya sa main avec un chiffon et claqua des talons par la suite pour faire un demi tour rapide et sombrez dans les couloirs du palais en bousculant les gardes qui étaient trop près de lui…
Arrivé au seuil du palais il put apercevoir ces camarades de voyages Goldo Le L’hargneux et Brackt hache virevoltante. La mien déconfite de Ghirstot leur fit comprendre que la mission avait faillit et qui fallait a tous prix rejoindre au plus vite les troupes naines en mouvement vers les monts de fer pour avertir de la trahison des humains… Ghirstot enfourcha sont poney au coté de ces camarade.

« Mes amis nous voyagerons de nuit et nous reposerons que quelque heures La situation est critique ! Au Galop ! Fendons le vent

_________________
Gloire au nain et a leur éternelle grandeur.
Et que soit béni le puissant d entre eux Ghirstot.
Que les Cieux écartent les nuages du malheur de sa noble tête.
Et que Aülé le saint protecteur de la mine des infatigables travailleurs de la mine.
Auréole de sa sainte lumière scintillante chacun des pas de ce preux combattant au chemin qui le mènera au bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Undómiel
Princesse Elfe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 22
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Prénom: Arwen
Race: Elfe
Classe: Rôdeur

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Ven 1 Mai 2009 - 14:33

« C’est un scandale vous N’aviez pas le droit de prendre en siège la Moria sans avertir les autorités naines dans les environs ! Vous attaqué une cité Naine ! C est une déclaration de guerre ! Même si les gobelins y résident La Moria est au nain ! Et seul les nains ont le pouvoir de les en délogé ! Vos actions vont nous coûter chère a vous comme pour nous ! Vous ne pouvez attaquer la Moria ! »

Sur ce, le nain s'entailla la main et quelques gouttes de son sang, caressèrent sa peau.

« Si la Moria tombe entre vos mains considéré cette acte comme une vendetta ! Si elle ne tombe pas et que vous périssez considérez ceci comme votre sang ! Je n'apprécie pas d'être dupé par des oreilles pointue qui ne font que manipulé les humains par la ruse et l'élégance ! »

Arwen ne s'attendait pas à cette réponse, comme un homme de si petite taille pouvait enfermer tant de haine ? C'était invraisemblable. Arwen répliqua d'une voix dure en laissant toute diplomatie à l'écurie.

Oreille pointue ?! Et vous, voulez-vous un escabeau ?! N'oubliez pas qui vous êtes Maître Nain, la guerre est déclarez que vous le vouliez ou non. Peut être périrons-nous, mais cela est notre choix. Faut'il vous rappelez que la guerre qui occupe vos comptés occupé également les nôtres ? Hélas, la guerre ne s'arrête pas aux frontières comme vous semblez le croire !

Cette fois, Arwen criait. La jeune elfe était révolté, son époux, sa vie était la-bas et lui, ce nain, proférait des menaces.

Si vous n'êtes pas contents, vous n'aviez qu'a agir ! Mais non, il à fallu que les hommes interviennent. De plus, savez vous s'il reste encore des nains dans votre cité ?! PERSONNE NE LE SAIT ! Vous courrez à votre perte et nous, nous sommes là pour vous aider. Peut être, vous croyez-vous assez fort pour vaincre, mais c'est une affaire d'allégeance. Jadis, un pacte fut passer et aujourd'hui nous l'honorons ! Allez cracher votre venin ailleurs. Peut être, ce discours n'est pas digne d'une reine, mais serais-je digne de mon rang si je vous laissais bafouer la mémoire de mes ancêtres ?! Maintenant partez et dites à vos tribus qu'il n'est pas question que nous abandonnions et que si elle désire ce joindre au combat, personne ne leur empèchera.


[Elle s'énerve la reine Very Happy]


Sur ce le nain tourna les talons et parti. Arwen se retourna vers Faramir :


"Pardonnez moi mon ami, mon discours n'était pas digne de mon rang"

Elle s'inclina respectueusement. Elle s'avança et s'appuya contre les remparts. En contre bas, Ghirstot faisait route avec ses amis, Arwen aurait voulu les poursuivre, leur infligé la honte, mais elle n'en avait pas le droit.
Elle reporta son attention sur Faramir et attendit qu'il se prononça.

_________________


La vie n'a été crée que pour mieux prouver que la mort était un long repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghirstot
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : Liege
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Prénom: Ghirstot
Race: Nain
Classe: Marchand

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Ven 1 Mai 2009 - 15:22

Le nain sur son poney se retourna dès qu’il passa le seuil des corps de garde de la cité.
Et commença a hurlé au devant des remparts quelque parole destiné a la reine.

« Sachez Madame que le sang coulera a flot et que votre époux, tant aimé par le peuple des long sur patte et des oreilles pointue, risquerai de rencontré une mort prématuré lors de son entré dans les montagnes tout fuite sera impossible la montagne est parfois capricieuse et on pourrait y découvrir une avalanche ou un éboulement .Et les nains qui se terre dans les tunnels encore tenu secret a vos peuples ne l aiderais pas … Sa mort sera une tragédie et vous le pleurerez éternellement de votre longue et triste vie ! »

Le pris une arbalète dans une sacoche et y encocha un carreau puis tira par la suite en direction du palais. Le drapeau qui flottait fièrement au dessus de la coupole fut transpercé par le trait.

« La ruine et le chaos attende toujours les ennemis des mines ! »

Le nain rangea sont arbalète et se mis en route avec c’est compagnon vers les monts de fer.

« Elle relèvera l offense et la guerre seras déclaré si prévisible comme elfes … Nos associés vont êtres contents nous auront au moins a faire la guerre contre les oreilles pointues et nous ouvrirons les eux au homme trop longtemps dupé par la fourberie des créatures des forets… »

Le nain sentit la brise se levé et des voix dans les airs…Il comprit que de la magie était en action sont plan fonctionnais a merveille il laissa apparaitre un sourire puis commença à rire plein poumons avec ces camarades. Et ils partirent au loin en riant sardoniquement.
Le soleil couchant laissait apparaitre des leurs magnifique dans les ciels les nains avancèrent charmé par le décor qui s offrait a leur yeux...

_________________
Gloire au nain et a leur éternelle grandeur.
Et que soit béni le puissant d entre eux Ghirstot.
Que les Cieux écartent les nuages du malheur de sa noble tête.
Et que Aülé le saint protecteur de la mine des infatigables travailleurs de la mine.
Auréole de sa sainte lumière scintillante chacun des pas de ce preux combattant au chemin qui le mènera au bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Undómiel
Princesse Elfe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 22
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Prénom: Arwen
Race: Elfe
Classe: Rôdeur

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Ven 1 Mai 2009 - 16:45



Arwen pensait à Elessar, homme à qui elle avait donné sa vie. Elle le sentait si loin et si seul, bien qu'il soit entouré de ses soldats. Elle-même avait voulu se battre à son côté, mais celui-ci lui avait refusé ce droit. La jeune elfe avait eut beau tout essayé, il le lui avait interdit. Un voix la tira de sa rêverie. Elle se pencha au-dessus des remparts et vit Ghirstot qui lui hurlait :

« Sachez Madame que le sang coulera a flot et que votre époux, tant aimé par le peuple des long sur patte et des oreilles pointue, risquerai de rencontré une mort prématuré lors de son entré dans les montagnes tout fuite sera impossible la montagne est parfois capricieuse et on pourrait y découvrir une avalanche ou un éboulement .Et les nains qui se terre dans les tunnels encore tenu secret a vos peuples ne l aiderais pas … Sa mort sera une tragédie et vous le pleurerez éternellement de votre longue et triste vie ! »

Arwen, s'attendait à une provoque de ce genre là et elle savait que de sa réponse, l'avenir serait peut être affecté. C'est pourquoi, lorsque le nain visa de son arbalète le drapeau de la citadelle, la jeune elfe ne réagit pas. Cette menace était une déclaration de guerre et si la reine y répondait, son peuple se battrait sur 2 fronts : Les Mines et les Nains, bien que au final l'un soit confondu avec l'autre.
La jeune elfe se tourna vers Faramir qui était resté muet durant tout l'échange

Mon ami, ne tenez pas rigueur de ce que Sire Ghirstot à déclarer. Rejoignez mon époux et dites lui que j'ai quelques ennuis, mais que je vais tout faire pour les régler dignement.

Elle se mit à courir en direction de l'écurie, attrapa une cape noire, enfourcha son étalon aussi noir que la nuit et se lança à la poursuite du nain. L'elfe n'eut aucun mal à rattraper le nain et ses acolytes. Elle replaça le capuchon de sorte qu'il ne voit pas ses oreilles. Elle se plaça à sa hauteur et le regarda.

"Maître nain, je sais qu'elle haine votre peuple porte au mien. Et je sais qu'une guerre risque bien d'arriver, mais les forces du mal ne font pas de différence entre Nains, Elfes, Hobbits ou Humains.
Je sais, que vous pensez que les Elfes manipulent l'esprit des gens. Il est vrai que certains agissent ainsi, mais d'autre se batte pour la vie. Si je dois assumer mes propos de tout à l'heure, alors je le ferais, bien que je regrette mes actes. Je sais que vous pensez que je n’ai aucune parole, mais si je trahissais ma parole, je ne serais pas digne de mon rang. Si vous croyez que le fait d'avoir des Oreilles pointues, elle enleva son capuchon, nous donne le droit d'être au-dessus de vous, vous vous trompez. Je sais que ma parole vous ait égale, mais je vous jure, par le sang de mes ancêtres que personne ne touchera à vos ressources."


Elle regarda le nain dans les yeux. La jeune elfe pensait chaque parole, elle ne voulait pas d'une guerre et ne voulait pas que le peuple des nains se déchire, mais la mine devait être reprise et elle savait qu'il était trop tard, le combat avait déjà du commencer.


_________________


La vie n'a été crée que pour mieux prouver que la mort était un long repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 99
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Prénom: Faramir
Race: Humain
Classe: Roi

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Sam 2 Mai 2009 - 10:11

Ce fut une escalade de violence qui se produisit sous les yeux de faramir. Ghirstot accusa elfes et hommes de tous les maux de la terre, pronant la supériorité des nains. Non content d'etre paranoiaque, le jeune nain semblait etre particulièrement borné. Mais l'indifférence froide de Faramir se changea en colère quand le misérable osa s'en prendre à la reine Arwen, elle qui ne cherchait que la paix. Il insulta la dame Etoile du Soir, l'accusant de renier sa parole. faramir ne pouvait rester silencieux devant tant d'ignominie. il s'appretait à répondre fermement quand la reine s'en chargea à sa place. La querelle s'échauffa, on parla de guerre. Le fils de Denethor ne pouvait que constater avec désolement les dégats de cette stupide haine entre nains et elfes, qui s'éternisait depuis que des forgerons avide de belegost avaient massacré Elù Thingol pour lui voler le Nauglamir. Toutefois, Faramir demeura surtout pétrifié par la colère noire qui saisit Arwen Undomiel, qui s'epressa de maudire Ghirstot et défendre ses ancetres. Un instand, il craignit que l'on en vienne aux mains, et songea à appeler la garde.

Mais enfin, Ghirstot s'en alla pris de colère, sans meme que le pauvre Faramir ai pu en placer une. Arwen parut se calmer, et s'inclina devant l'Intendant en précisant:

"Pardonnez moi mon ami, mon discours n'était pas digne de mon rang"


Faramir crut bon de remettre les choses à leur place:

-Je n'ai pas à vous juger ma reine, moi-meme ne suis resté de marbre que difficilement, face aux calomnies de ce vaniteux petit nain !

La colère passée, il soupira en voyant Ghirstot s'éloigner à l'horizon:

-Mais il est bien triste de constater que, malgré la défaite de Sauron, l'influence néfaste de Melkor le Morgoth aura marqué à jamais les terres du Milieu. Gandalf nous avait promis un Nouvel Ordre, une ère de paix et de Prospérité... mais la haine est la méfiance sont toujours de mise,hélas.

Sur ce constat bien pessimiste, Faramir sortit une carafe en verre ciselé, d'où sortait un liquide fumant, mais dont l'odeur était agréable. L'Intendant en versa dans un verre en cristal, et en proposa à Arwen:

-Goutez, ma reine. il s'agit d'une bien étrange solution, préparée avec une herbe venue du fin fond des Terres de Rhun. Mon cuisinier l'apelle: "le thé"...

Faramir renversa la carafe par terre lorsqu'il entendit le sifflement d'une flèche. Son regard inquiet se tourna vers l'extérieur. Ghirstot était revenu au pied des remparts, et tenait une arbalète vide dans sa main. L'Intendant ne mit pas longtemps à comprendre ce qui s'était passé: Le nain des monts du fer avait percé la bannière de l'Arbre Blanc de son arbalète, histopire de narguer une dernière fois Arwen. Faramir put entendre la fin du discours de Ghirstot, provoquant au possible. Il en oublia le thé répandu par terre, et chercha Arwen du regard. Mais la reine avait quitté le balcon, sans doute pour s'expliquer une dernière fois avec Ghirstot. faramir, lui, décida de laver l'affront. il descendit en fracas à la salle de garde, et s'adressa au capitaine d'Annùnimas:

-Halbareth, rassemblez quarante de vos plus hardis guerriers ! Un nain fou furieux s'est aventuré au pied de nos murs, et la reine s'en est allé à sa rencontre. Je crains le pire.

-Mais... A vos ordres !

Toutefois, Faramir n'attendit pas qu'Halbaret rassemble la troupe. Suivi du Ranger de l'ithilien Damrod, son plus fidèle compagnon, il enfourcha un cheval sortit de la citadelle. Ayant retrouvé sous un soleil couchant Arwen et Ghirstot, il suivit leur conversation Ghirstot à distance respectueuse, pret à intervenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghirstot
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : Liege
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Prénom: Ghirstot
Race: Nain
Classe: Marchand

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Sam 2 Mai 2009 - 14:36

Ghirstot reluqua l elfe et grimaça du haut de son cheval il put voire ainsi son hypocrisie…
L’elfe prônait l’envie et le devoir de parlé d égal à égal mais du haut de son cheval il pouvait apercevoir de son attitude hautaine et du manque de conviction dans sa voix il sentait bien qu’il devait soit partir en la laissant en blanc ou réagir. Sans arrière pensée Ghirstot gifla le visage de la femme et puis crachat au sol.

« Garde ton venin pour les humains, comme ceux qui nous suivent depuis ton départ il sont deux derrière cette grange. Leur armure étincelle au rayon du soleil qui peut bien leur avoir appris la discrétion » Ghirstot donna un coup de coude à un de ces compagnons.
« Regardé moi sa je m y connait plus qu’un humain en discrétion ! Haha ! Trêve de plaisanterie allez rejoindre votre époux si vous le pouvez et dite lui de quitté la montagne tant qu’il le peut. Les choses risque de tourné au pires
»

Ghirstot regardait les 2 soldats arrivé sabre en main comme une charge il se rappelait d un histoire d’une charge glorieuse des cavalier du Roran et dans un sens il pouvait comprendre que des orcs peureux avent eut peur de cavalier en colère… mais pas lui donc il dégainât sa hache et la pointa sur les 2 cavaliers puis il descendit du poney. Ses compagnons firent de même.

« Une petit cible est plus dure a atteindre a cheval surtout si celle si peut tranché les pate de chevaux… héhé Alors ma reine vous laissé se déroulé les acte et les hostilités commence ou on vous allez rejoindre votre tendre époux qui se démène au combat pour sauvé sa pauvre et si fragile vie face aux gobelins ? »

Ghirstot Hurla pour se donnez de l’entrain avant un combat puis tapa sur le cheval de la reine pour la faire dégagez du lieu de l estocade.

_________________
Gloire au nain et a leur éternelle grandeur.
Et que soit béni le puissant d entre eux Ghirstot.
Que les Cieux écartent les nuages du malheur de sa noble tête.
Et que Aülé le saint protecteur de la mine des infatigables travailleurs de la mine.
Auréole de sa sainte lumière scintillante chacun des pas de ce preux combattant au chemin qui le mènera au bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Undómiel
Princesse Elfe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 22
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Prénom: Arwen
Race: Elfe
Classe: Rôdeur

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Sam 2 Mai 2009 - 15:30



Arwen regarda derrière elle et vit les soldats de Faramir arriver au loin. Une bouffée de colère la frappa en plain cœur lorsque Ghirstot la gifla. La jeune Elfe, s'attendait à une violence physique, mais elle espérait que ça arriverais plus tard.

« Garde ton venin pour les humains, comme ceux qui nous suivent depuis ton départ il sont deux derrière cette grange. Leur armure étincelle au rayon du soleil qui peut bien leur avoir appris la discrétion » Ghirstot donna un coup de coude à un de ces compagnons.
« Regardé moi sa je m y connaît plus qu’un humain en discrétion ! Haha ! Trêve de plaisanterie allez rejoindre votre époux si vous le pouvez et dite lui de quitté la montagne tant qu’il le peut. Les choses risquent de tourné au pires»


Puis deux cavaliers qui avaient probablement vu l'affront arrivèrent en chargeant, les nains descendirent de cheval et Ghirstot, frappa la croupe de l'étalon d'Arwen pour que celui ci s'écarte. La Reine savait ce qu'il se passerait si les humains engagés le combat. C'est pourquoi, avec grâce elle sauta à terre et se plaça devant les nains. Elle ne voulait pas une déclaration de guerre. Elle regarda les cavaliers arrivés à toute vitesse mais ne se démonta pas, elle leur fit signe de s'arrêter.

Dame Arwen, laissez nous vous venger de cet affront !

- Et pourquoi ça ? Ne croyez-vous pas, que c'est exactement ce que Sire Nain attend ! Serriez vous prêt à entrer en guerre juste pour me venger ? Ne soyez pas tant aveuglez par le rang. Si maître nain, croit que c'est une bénédiction de possédez des longues oreilles, alors il se trompe.


Elle s'approcha de son cheval et se hissa dessus, puis elle fit demi-tour et reparti avec les soldats. A mi chemin entre le château, elle se retourna et cria

Nous nous reverrons Sire Ghirstot et là vous devrez répondre de vos actes. Qu'on lève la main sur moi, certes, mais je ne permets pas qu'on salisse la mémoire de mes ancêtres ou qu'on remette en cause l'autorité et la sagesse de mon époux.

Sur ce elle rentra au château. Elle descendit de sa monture et parti dans sa chambre récupérée quelques affaires, lorsque soudain, la porte s'ouvrit et une voie familière lui parvint aux oreilles.


_________________


La vie n'a été crée que pour mieux prouver que la mort était un long repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 99
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Prénom: Faramir
Race: Humain
Classe: Roi

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Lun 4 Mai 2009 - 19:44

C'était Faramir qui venait de déranger Arwen alors que cette dernière préparait ses affaires. Il s'empressa de s'expliquer:

-Veuillez excuser mon audace, ma reine, mais je tenais à dire... Que j'admirais votre manséatude à l'égard de ce nain, Ghirstot. Vous avez sagement choisi de ne pas insister alors que lmoi et mes hommes étions pret l'égorger pour son insolence, emportés par la colère, sans tenir compte des sinistres conséquences. Certes, vous ne m'avez pas vu parmi les guerriers chargeant le nain, mais je me tenait non loin, car j'avais décidé de suivre votre diplomatie pour éviter le pire. Mais tout comme eux, mon coeur s'est rempli de haine et de fiel quand Ghirstot vous a lachement molesté, au mépris de l'honneur de sa race et de la plus simple des convenances. Moi aussi, je l'aurais tué sans réfléchir. mais à présent, après avoir vu votre extraordinnaire sang-froid, me voici pris de honte, et je vous demande pardon.

L'Intendant ne s'était pas agenouillé, mais son discours était suffisamment éloquent pour exprimer ce qu'il ressentait. Puis il ressorti la tasse contenant cette mystérieuse boisson, le thé, et en servit à Arwen:


-Tenez. Vous n'avez pu en boir à l'instand, et j'ai trouvé pour ma part fort délicieux.

Après quelques instands de silence, faramir crut bon d'ajouter d'un air songeur:

-Que comptez-vous faire, à présent ? Il me faudra bientot quitter Annùminas pour partir en guerre avec mes Rodeurs ainsi que quelques soldats d'Arnor. Avez-vous l'intention de nous suivre à la guerre ou de rester pour régenter le Royaume Réunifié en l'abscence de votre époux, ma reine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghirstot
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Localisation : Liege
Date d'inscription : 24/04/2009

Feuille de personnage
Prénom: Ghirstot
Race: Nain
Classe: Marchand

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Mar 5 Mai 2009 - 18:53

Les jours passèrent du coté de Ghirstot et de son petit groupe … a l horizon se profilait l entré des monts de fer. Une chaine de montagne recouverte de neige et ou voyait des fumée sombre et clair sortir des pique les cheminées de la cité. Quand les nains arrivèrent devant la porte protégé par 3 enceinte et un énorme porte blindée et incrusté de joyaux, Ghirstot e désarçonnât et se hâta de trouvé son contacte habituel, dans une ruelle sombre de la cité et commença a lui exposé la situation .Apres quelque minute cette étrange personnage sortit de l ombre Ghirstot s inclina et celui-ci lui posa la main sur sa tête et lui marmonna quelque ordre et bénédiction. Son armure étincelante de mythril aveugla Ghirstot même dans l obscurité !

« Va a la Moria et je t en conjure sauve cette mine de leur main impie sans versé leur sang ! Mon sbire te guidera avec nos homme dans des tunnels caché … Que Auïlé te bénisse dans ton combat et que notre clan se couvre de gloire ! »

L homme partit dans l ombre de nouveau et un nain boiteux attira Ghirstot dans une taverne.
L établissement était modeste mais mal éclairé parfait pour parlé complot, trafique et autre activité illégale. L étrange nain boiteux se présenta en sortant s installant il se nommait Dwönd. Il expliqua très brièvement a Ghirstot le plan qui devait être mit en action lors du siège de La Moria.
Les nain avait mobilisé 500 soldats d’élites pour prendre d assauts la citadelle par des tunnels que seul les nains connaissent l entrée les souterrains …Ghirstot était affecté au forgeron de l’expédition pour réparé les armé après la prise de la Moria et réparé les serrures éclaté pour fermé la cité millénaire … Mais avant ils devaient repousser en dehors de la cité les orcs vers les humains et elfes … En les empêchant a tout prix d entré et de souillé la cité !de nouveaux
Sont départ était programmée pour dans 2 cycle lunaire …

_________________
Gloire au nain et a leur éternelle grandeur.
Et que soit béni le puissant d entre eux Ghirstot.
Que les Cieux écartent les nuages du malheur de sa noble tête.
Et que Aülé le saint protecteur de la mine des infatigables travailleurs de la mine.
Auréole de sa sainte lumière scintillante chacun des pas de ce preux combattant au chemin qui le mènera au bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Undómiel
Princesse Elfe
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 22
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Prénom: Arwen
Race: Elfe
Classe: Rôdeur

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Mar 5 Mai 2009 - 19:46

Arwen se retourna et croisa le regard de Faramir. Sans plus attende, celui ci prit la parole et d'un ton solennel il déclara :

-Veuillez excuser mon audace, ma reine, mais je tenais à dire... Que j'admirais votre mansuétude à l'égard de ce nain, Ghirstot. Vous avez sagement choisi de ne pas insister alors que moi et mes hommes étions prêt l'égorger pour son insolence, emportés par la colère, sans tenir compte des sinistres conséquences. Certes, vous ne m'avez pas vu parmi les guerriers chargeant le nain, mais je me tenais non loin, car j'avais décidé de suivre votre diplomatie pour éviter le pire. Mais tout comme eux, mon cœur s'est rempli de haine et de fiel quand Ghirstot vous a lâchement molesté, au mépris de l'honneur de sa race et de la plus simple des convenances. Moi aussi, je l'aurais tué sans réfléchir. Mais à présent, après avoir vu votre extraordinaire sang-froid, me voici pris de honte, et je vous demande pardon.

Puis il lui tendit la tasse qu'il avait proposé à la reine peut de temps avant que celle ci ne se lance à la poursuite du nain, il versa quelques gouttes de sa boisson et tendit la petite tasse à Arwen. Elle l'attrapa et en bu une gorgée, Faramir continua :

-Que comptez-vous faire, à présent ? Il me faudra bientôt quitter Annùminas pour partir en guerre avec mes Rôdeurs ainsi que quelques soldats d'Arnor. Avez-vous l'intention de nous suivre à la guerre ou de rester pour régenter le Royaume Réunifié en l'absence de votre époux, ma reine ?

- Mon bon ami, vous savez comme moi, qu le roi Elessar m'a demandé de resté ici pour gouverner en son absence. Or, il me semble que l'abandonner en de telles circonstances serait mal venu de ma part. De plus, si Ghirstot dit vrai, mon époux n’est pas en sécurité, comme il semblait le croire jusqu'à présent. Je parts ! Rien ne me retiendra ici, ma place est au combat dans les mines. Je sais que vous étiez partis pour le rejoindre, vous conviendrait-il de faire route en ma compagnie ?


Elle ne lui laissa pas le temps de répondre, elle était occupée à empaqueter ses affaires. Elle sortie de la chambre en trombe et se dirigea droit vers les écuries. Elle s’arrêta près de son cheval, le sella et l’enfourcha. Sa monture avança vers les portes et elle fit signe aux soldats d’ouvrir la porte. Elle se retourna pour voir si Faramir était derrière.

_________________


La vie n'a été crée que pour mieux prouver que la mort était un long repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir
Apprenti rpgiste
Apprenti rpgiste
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 99
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Prénom: Faramir
Race: Humain
Classe: Roi

MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   Sam 23 Mai 2009 - 20:28

Arwen Undomiel voulait accompagner son époux pour le combat dans les Mines. Faramir tenta de s'opposer à cette décision, tandis que la reine Etoile du Soir faisait ses bagages, prete à partir. Décidément, l'Intendant n'aurait sur elle aucune autorité. Faramir ne repoussait pas l'idée d'Arwen de se battre (lui-meme vivant en compagnie d'une vierge guerrière), mais il craignait que son roi ne lui reproche d'avoir mis sa femme en danger, et l'idée de s'attirer le courroux d'Elessar n'était pas acceptable pour Faramir.

-Ma reine, peut-etre est-il préférable...

Mais il était trop tard. Arwen n'en faisait qu'à sa tete, et déjà elle avait rejoins son cheval. Puis après tout, pourquoi pas ? Il était généralement bien vu qu'une épouse suive son mari dans les campagnes, dans la mesure où elle ne participait pas aux combats. Faramir choisit prudemment de s'en tenir à cette objectif, et rejoignit Arwen sur le chemin des écuries.

En cours de route, il croisa Damrod, encore esoufflé de la poursuite de l'incident de Ghirstot. Le Rodeur fut ravi d'apercevoir son Intendant, mais faramir lui répondit prestement:

-Prépare le régiment, mon ami, nous partons dès ce soir.

Laissant un Damrod abasourdi par cette nouvelle, Faramir gagna les écuries et sauta en vitesse sur sa monture. Il n'avait pas revetu la lourde et pompeuse armure de général du Gondor, inutile pour le combat dans les Mines, mais son habituel uniforme de capitaine rodeur. Son cheval démarra prestement, et l'Intendant traversa en vitesse la cité d'Annùminas, salué par les citadins et les soldats.

Enfin, il rattrapa prestement Arwen aux portes de la ville.

-Peut-etre serait-il préférable d'attendre Damrod, mon lieutenant, qui rassemble en ce moment meme mes fidèles rodeurs et quelques guerriers d'Annùminas.

Se tournant vers le lac Evendim éclairé par magnifique un soleil couchant, il ajouta:

-Regardez cette beauté, ma reine. Je retire finalement mes paroles de toute à l'heure: l'Arnor est aussi beau en hivers, recouverte par les neiges, qu'en plein Eté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite du Palais Royal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite du Palais Royal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PALAIS ROYAL à MADRID / Espagne
» Molière ~ La vie est un théâtre !
» Place du Palais Royal : Rassemblement de l’armée d’Arnor.
» XVIIème ET XVIIIème SIECLES
» Le Théâtre au XVIIe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone de jeu {RP uniquement} :: Arnor :: Annùminas-
Sauter vers: